Espadons voilier mutant

Actualités

Date: 05/04/2016

Poissons et coquillages exotiques vont changer la donne.

Après l'avoir remonté à bord, aucun d'entre nous n'a été capable de dire à quelle espèce le poisson appartenait " se souvient ce marin pêcheur de Trouville sur Mer (Calvados)Ce curieux spécimen évoluant d'habitude dans les récifs sub-tropicaux .De telles rencontres vont se multiplier dans les décennies à venir au-large de la Normandie et de la Bretagne .Et dans ces territoires qui concentre la plupart des grands ports de pêche français (Lorient, le Guilvinec, Granville)les pratiques séculaires comme les habitudes alimentaires seront remises en question.Car dans l'eau aussi le réchauffement climatique est en marche .En 50 ans, la température de l'Atlantique Nord-Est a augmenté de près d'un degré Celsius ! Et comme sur terre, ce changement se traduit aussi par des décalages biologiques : la ponte des poissons et l'efflorescence des algues se produisent quelques jours plus tôt, le rythme de vie du zooplancton est modifié.Autant de désynchronisations qui perturbent les écosystème en place.

Mais il y a plus criant : la quasi totalité de la faune marine se déplace désormais vers le Nord."Dans ce milieu sans frontière ni obstacle, les poissons se déplacent à la même vitesse que l'évolution des isothermes, c'est frappant" observe Olivier Le Pape (professeur en écologie marine (Agrocampus Ouest Rennes)
Les organismes marins sont très sensibles à la température explique Gregory Beaugrand, biologiste marin au laboratoire d'océanologie et de géosciences de Lille. La hausse d'un seul degré Celsius dans une zone suffit à faire fuir 80 % des effectifs d'une espèce subarctique. Sur place, l'écosystème bascule alors dans une autre équilibre"

Même si d'autres facteurs comme la surpêche, les espèces invasives ou l'évolution des courants peuvent également jouer.Chaque espèce de poisson a sa propre fenêtre thermique, propice à sa reproduction et à l'éclosion de sa progéniture.Ainsi le cabillaud trouve t il son confort thermique vers 7 degrés, le lieu jaune autour de 13 degrés.Conséquence : lorsque la température augmente au-large des côtes françaises les espèces d'eau froide tempérées ou chaudes s'installent sous nos contrées.Le phénomène est spectaculaire.

A quand les espadons voilier dans le Golf du Morbihan ?